Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 00:00

  

Le 9 juin 2010, la constitution d'un collectif de vétérinaires opposés à la corrida a été annoncée lors d'une conférence de presse à l'Assemblée Nationale, grâce au soutien de Mme Muriel Marland-Militello et de Mme Geneviève Gaillard, respectivement vice-présidente et présidente du Groupe d'Études parlementaire sur la protection des animaux.

   


La corrida a été introduite en France à partir des années 1850, et reste de nos jours autorisée, au titre de la "tradition", dans certaines zones de 11 départements du sud de la France, soit moins d'un dixième du territoire. Cette curieuse dérogation à la loi commune, contre laquelle s'élève un nombre croissant de parlementaires, se trouve dans un alinéa de l'article 521-1 du Code pénal consacré aux "sévices graves" et "actes de cruauté" envers les animaux domestiques.
 
Au cours d'une corrida, six taureaux sont successivement tués, au terme d'une mise en scène codifiée durant une vingtaine de minutes pour chacun. Pendant le "tercio de piques", le picador à cheval enfonce des lances terminées par des pointes d'acier dans le dos du taureau. Pendant le "tercio de banderilles", les banderilleros plantent trois paires de harpons dits banderilles dans le dos du taureau. Pendant le "tercio de mort", le matador enfonce une épée dans le dos du taureau pour le tuer. La mise à mort, souvent longue et laborieuse, se poursuit par l'emploi d'une épée spéciale, puis de la puntilla (poignard), à la base de la nuque.
 
En Espagne même, son pays d'origine, cette pratique est de plus en plus contestée. Une organisation de vétérinaires opposés à la corrida a vu le jour en 2008 : l'
AVAT (Asociación de Veterinarios Abolicionistas de la Tauromaquia, En Catalogne Espagnole, deuxième province du pays, plus de 70 municipalités se sont déclarées anticorrida, dont la capitale Barcelone, et le Parlement catalan doit prochainement débattre de la suppression de cette pratique.
 
Les opposants à la corrida reçoivent l'appui croissant de spécialistes de divers horizons, tant du coté des sciences humaines que des disciplines biologiques. Ainsi, de nombreux vétérinaires ont décidé de répondre à l'appel lancé par le Pr Jean-François Courreau, vétérinaire à l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort et adversaire convaincu de la corrida, le Dr Nathalie Milhas, vétérinaire qui s'est opposée à la corrida dans sa commune en Haute-Garonne, et le Dr Jean-Paul Richier, psychiatre préoccupé par la violence envers les animaux.


A ce jour, 9 juin 2010,  180 vétérinaires ont déjà souscrit à la déclaration suivante :
« En tant que vétérinaires, nous nous déclarons opposés à la corrida. Cette pratique, qui consiste à supplicier des taureaux en public, doit disparaître de nos sociétés. La souffrance qu'elle fait endurer à ces animaux est injustifiable. L'évolution des connaissances scientifiques ainsi que l'évolution des mentalités rendent désormais nécessaire la mise en oeuvre de mesures visant à supprimer de tels spectacles. »

Nous invitons tous les vétérinaires qui partagent ce point du vue à nous rejoindre (lien "Contact"à droite de la page)

Partager cet article

Published by Vétérinaires Anti Corrida - dans Événements
commenter cet article

commentaires

Micheline Garuz 31/05/2011 21:30


Luttant contre les corridas depuis une vingtaine d'années, nous trouvions "très anormal et très regrettable" que les vétérinaires restent impassibles devant cette souffrance animale évidente ( des
taureaux et des chevaux)....
Enfin ! ! .... Un grand merci à tous ces vétérinaires qui
se sont mobilisés et qui sont les mieux placés pour signaler toutes ces souffrances intolérables ! !
P/ le CA - Micheline Garuz


Brigitte Electre 07/05/2011 19:03


Félicitations pour cet engagement ! Tous les Vétérinaires exerçant sur le territoire devraient en être signataires !
Le combat continue ... Merci de participer ainsi à une prise de conscience de la souffrance animale..."la disparition de la corrida sera une étape symbolique (mais très importante) dans l'évolution
du rapport homme-animal"


Lion38 23/02/2011 21:47


Il était temps !!!!Depuis mes 45 ans de vie, je n'ai JAMAIS entendu publiquement les 1er concernés par la souffrance animale, les vétérinaires, s'élever contre les pratiques tant de la corrida, que
des abattages rituels ou le transport animal et bien d'autres causes...
Il est vrai qu'on ne peut pas étrangler la poule aux oeufs d'or de sa clientèle. On préfère perdre son âme plutôt que de voir son portefeuille s'alléger.
Car si je ne m'abuse, les manadiers pour leurs taureaux doivent bien faire appel à des vétérinaires pour la santé de leurs bêtes. Lequel d'entre vos collègues a refusé de s'y rendre.
Les abattoirs sont fréquentés par les services vétéri -naires. Quand a-t-on entendu un de vos collègues s'indigner ? JAMAIS
Vous êtes les 1er complices de ces pratiques. Il faut attendre que ce soit des vedettes du show-biz, des philiosophes, des journalistes qui dénoncent ces faits ; mais en 45 ans, de veterinaires
JAMAIS.......


Si j'aspirais comme beaucoup d'enfants à faire votre métier une fois adulte, ce que j'ai découvert de votre profession en grandissant atténue grandement mes regrets, car au fond de moi, au regard
de la pression mercantile qui anime votre activité, je pense que je n'aurais pas pu être "vétérinairement" correct pour votre profession.


arlette 02/06/2017 20:00

il est vrai que vous n'avez pas tout a fait tort mais encourageant ceux qui ont le courage de la faire

Carlac 01/02/2011 12:48


C'est aberrant de constater que les gens ne sont jamais contents! Qu'on fasse une action contre les souffrances des taureaux, quelqu'un va automatiquement dire mais que faites-vous contre
l'abattage rituel ou contre les animaux de laboratoires ou autres. Ils ne sont jamais contents de savoir que quelqu'un fait quelque chose pour un domaine! Comment voulez-vous faire une action
ciblée dans ce cas?? C'est un peu comme quand on va à la boulangerie et demander au boulanger pourquoi il ne vend pas des briques pour exagérer. D'autres associations vont se battre contre d'autres
problèmes, chaque association sa spécificité, mais il est impossible de se battre contre toutes les atrocités en même temps. On ne peut pas tout faire à la fois!


sarah 01/02/2011 11:22


@ Arnaud.... concernant l'abattage rituel...
Nous essayons de sensibiliser les gens a cet abattage hors, dans le circuit des viandes "normales" se retrouvent trop souvent le trop plein de la viande "hallal" bien qu'il y est aussi la viande
casher qui soit tout aussi a banir mais qui elle ne se retrouve pas mélangée... de plus en plus de musulmans sur cette Terre et de plus en plus d'animaux abattus dans des conditions déplorables....
a qui la faute? que faire? les gens ne VEULENT pas savoir!!! mis a part devenir végéta(r-l)ien...... ce que moi même je suis... Il faut arriver a faire entendre raison aux musulmans et aux Juifs
mais cela ne va pas être simple voir impossible....


Présentation

  • : Le site des vétérinaires opposés à la corrida
  • : Ce site est dédié à la présentation d'un collectif français de vétérinaires opposés à la corrida, et au recueil de nouvelles adhésions.
  • Contact

COMMENT NOUS REJOINDRE ?

Bien entendu, l'adhésion est totalement gratuite. Nous vous accuserons réception et nous vous inclurons le plus vite possible dans la liste.
 
*****************
COMMENT DEMANDER À VOTRE VÉTÉRINAIRE DE NOUS REJOINDRE ?
Présentez lui CE DOCUMENT à signer.
 
****************
 
 
 
 
 

Recherche

La conférence de presse de 2010

Vidéo des interventions (cliquer sur l'image):
 
 
vlcsnap-2014-12-03-21h46m32s109
 

Les images qui dérangent